vendredi 2 novembre 2012

CD : Yann Robin, "Vulcano" - "Art of Metal I" et "III"




Construit autour de la fusion et des timbres métalliques, le disque monographique consacré au jeune et talentueux compositeur français Yann Robin (né en 1974) par l’un des grands éditeurs phonographiques de musique de notre temps, le viennois Kairos (1), invite à retrouver le plaisir instrumental, du jeu, du son que seuls les jazzmen possèdent mais adopté cette fois par les instrumentistes de formation classique. Il faut dire que les trois œuvres réunies ici sont d’un créateur épris de jazz, dont il émane, ayant exercé pendant huit ans le métier de pianiste de jazz, qu’il a également enseigné après l’avoir étudié au Conservatoire de Marseille, parallèlement à la composition dans la classe de Georges Bœuf. Elève de Frédéric Durieux et de Michael Levinas au Conservatoire de Paris, il s’est ensuite perfectionné auprès de Jonathan Harvey, tout en recevant sa première commande d’Etat en 2003. 

Comme son titre l’indique, la première des trois pièces proposées par ce disque qui est aussi la dernière des trois à avoir été composée, Vulcano évoque naturellement la divinité Vulcain, nom romain du dieu grec Héphaïstos, et les volcans, leurs forces enfouies et jaillissantes. Les différentes strates de l’activité volcanique, des lames de lave jusqu’aux tremblements de terre, ont stimulé l’imagination de Yann Robin. Pièce brûlante commandée par l’Ensemble Intercontemporain auquel elle est dédiée et qui l’a créée le 8 octobre 2010 dans le cadre du Festival Musica, Vulcano pour vingt-neuf musiciens (deux flûtes/flûtes piccolo/ flûte en sol/flûtes basses, deux hautbois/cors anglais, trois clarinettes (2 clarinettes en si bémol, 1 clarinette en mi bémol, 3 clarinettes basses, 3 clarinettes contrebasses), deux bassons/contrebassons, deux cors, deux trompettes, deux trombones basses, tuba, trois percussionnistes, piano, harpe, trois violons, deux altos, deux violoncelles, contrebasse) est particulièrement impressionnante et magistralement élaborée. Cette partition d’une quarantaine de minutes commence dans les profondeurs sonores abyssales de trois contrebassons et de trois clarinettes contrebasses pour se conclure avec les six mêmes instruments. Vulcano se présente comme un véritable poème symphonique dans la tradition liszto-straussienne aux aspérités moins saillantes que le Poème du Feu de Scriabine, mais tout aussi efficace : grandiose, menaçant, terrifiant lorsque Vulcain en personne s’exprime, explosif, scintillant, stagnant, grondant, se pétrifiant comme la lave en fusion, avant de se rendormir... Une œuvre somptueuse, génialement construite !

Art of Metal I et Art of Metal III sont deux des trois volets d’un cycle consacré à la clarinette contrebasse métal. Ce cycle a pour fil conducteur une approche allégorique du métal, substance qui évoque la force, la puissance, la solidité, l’énergie, la brillance… Moments explosifs et phrases d’un panache frénétique déterminent le ton de ces deux pièces. Le triptyque Art of Metal est étroitement lié à Alain Billard, clarinettiste de l’Ensemble Intercontemporain et de l’Ensemble Multilatérale, et à la clarinette contrebasse métal. Composé pour l’Ensemble Orchestral Contemporain de Daniel Kawka qui l’a créé à Lyon, Chapelle de la Trinité, le 28 janvier 2007 sous la direction de Dominique My, Art of Metal I se présente comme un concerto pour clarinette contrebasse et ensemble de dix-sept musiciens. L’instrument soliste est immergé dès l’introduction dans une masse de sons extraordinairement puissante qui conduit à une saturation de l’espace sonore d’où jaillit comme par miracle le soliste, qui est traitée de diverses manières tout au long de l’œuvre. L’ensemble instrumental découle des particularités acoustiques de la clarinette, lutte avec elle, évolue dans un espace sonore qui s’oppose au sien. Au cœur de l’œuvre, deux clarinettes basses interviennent, portant l’oreille de l’auditeur à la confusion des sources sonores. Créé le 7 juin 2008 à l’Ircam dans le cadre du festival Agora par l’Ensemble Intercontemporain dirigé par Susanna Mälkki, Art of Metal III pour clarinette contrebasse métal, ensemble et électronique puise son matériau dans les deux volets qui le précédent, Art of Metal I et Art of Metal II, cette dernière pièce étant pour clarinette contrebasse métal et électronique en temps réel. Ce troisième volet du triptyque s’ouvre sur des cris sauvages ahurissants, puis se déploie sans rémission en un véritable rituel qui conduit vers un feu d’artifice qui emporte le tout dans un tournoiement vertigineux, après une courte pause d’une plénitude paradisiaque. 

Ces trois œuvres d’une phénoménale virtuosité, tant pour le soliste, ici Alain Billard, inspirateur et dédicataire des Art of Metal, que pour les musiciens d’orchestre traités en solistes, sont interprétées avec une redoutable efficacité par l’Ensemble Intercontemporain dirigé avec précision et conviction par sa directrice musicale, Susanna Mälkki. 

Bruno Serrou

1) CD Kairos 0013262KAI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire